La BA Auvergne

Corps

Notre Histoire

La Banque Alimentaire d'Auvergne a été créée le 1er mars 1986.

Elle est affiliée à la Fédération Française des Banques Alimentaires (FFBA) qui regroupe 79 Banques Alimentaires et 29 antennes régionales.

La FFBA est elle-même membre de la Fédération Européenne des Banques Alimentaires qui rassemble 388 Banques Alimentaires dans 24 pays. 

Les Banques Alimentaires représentent aujourd'hui le plus important réseau de lutte contre la faim et la précarité, avec pour mot d’ordre la lutte contre le gaspillage alimentaire. Aucune denrée n’est achetée et sur notre territoire, près de 75 % des approvisionnements proviennent de produits sauvés.

 

Notre Mission

« Ensemble, aidons l’homme à se restaurer » « Ensemble » : nous sommes le maillon central d’un réseau allant des fournisseurs de denrées alimentaires aux personnes en difficulté économique, en passant par les associations humanitaires et les CCAS qui luttent au quotidien contre la précarité. « Aidons l’homme à se restaurer » : nous avons acquis au fil des années un véritable savoir-faire en matière d’aide alimentaire. Mais nous sommes également un acteur pertinent de l’inclusion sociale des plus démunis. C’est ainsi que nous aidons l’homme à se reconstruire.

 

Les grands principes qui dirigent notre action

  • La lutte contre le gaspillage alimentaire : le seul mot d'ordre depuis 30 ans. Aucun achat de denrées, notre approvisionnement provient à 70% de produits sauvés. 
  • Le don, le partage et la solidarité.
  • Le devoir de neutralité, la misère n’a ni confession ni couleur politique. Les Banques Alimentaires non plus. Nous sommes par essence aconfessionnels et apolitiques et venons en aide sans ostracisme à tous ceux qui sont dans le besoin.

 

Les approvisionnements

Les approvisionnements ont été marqués, en 2019, par 3 points importants qui ont permis de les d’accroitre.

En premier lieu, le transfert des plateformes Intermarché de Moulins et du Puy-de-Dôme sur celle de Bourges. Grâce à la bonne entente avec la Banque Alimentaire du Cher, cela a permis d’augmenter de 70 t par rapport à 2018.

En second lieu, c’est le démarrage de la plateforme informatique fédérale CLICKDON qui a permis de récupérer 16 t de marchandises.

Enfin dans chaque département l’effort a été poursuivi pour prospecter de nouveaux magasins. Les magasins Côté Halles ont été en forte augmentation et en tant que GMS passent en deuxième place des distributeurs.

L’ensemble de ces actions a permis de passer de 1 283 t à 1 499 t soit +216 t ou 16 % des volumes. La plus grande difficulté est la gestion des stocks liée aux livraisons du FEAD et du CNES qui se décalent d’année en année. Pour le FEAD, il nous faut encore attendre la position de l’Union Européenne pour connaître la tendance pour les prochaines années. En ce qui concerne le CNES, un nouveau mode de répartition sera en place à partir de cette année. C’est la Fédération des Banques Alimentaires qui aura la charge de faire les appels d’offres pour sa part.
Nos relations avec PHENIX et COMMERSO restent très faibles en Auvergne. 

Répartition des dons 2019 pour la Banque Alimentaires d'Auvergne
Répartition des dons 2019 pour la Banque Alimentaires d'Auvergne

 

Distribution

Le total distribué sur l’année s’est élevé à 1968 tonnes, en très nette progression (+ 11%) par rapport à 2018.

Le tonnage de l’Allier (46 % de l’ensemble) progresse encore très fortement, ainsi que dans une moindre mesure ceux du Cantal et du Puy-de-Dôme .

La Haute-Loire connaît une baisse par rapport à l’année 2018.

La tendance à la hausse des épiceries sociales se confirme, elles représentent 31 % contre 26 % en 2018.

Répartition de la distribution par antenneBanque Alimentaire Auvergne : Répartition de la distribution par nature

 

Bénévoles

L’ensemble des bénévoles pour les quatre départements, représente 346 personnes en augmentation par rapport à 2019. Ils représentent une force vive sans laquelle nous ne pourrions fonctionner.


Cette année notre campagne de recrutement, nous a permis de rencontrer plus de 80 personnes, dont plus du tiers nous a rejoints, c’est une bonne année.

 

Les bénéficiaires

 

Quelques chiffres :

 

75% des bénéficiaires sont sur l'axe de l'autoroute Nord sud et la métropole Riom Issoire

20% à l’est de la métropole et autoroute : Randan, Thiers, Lezoux, Ambert, Courpiere)

5% à l'ouest de la métropole et autoroute Mont Dore, St Eloy....

 

70% des bénéficiaires ont un bas revenu par foyer inférieur à 75% d'un smic.

35% des bénéficiaires ont un bas revenu par foyer inférieur à 50% du smic.

Ceci est plus marqué pour l'est du département et métropole

 

A l'est et à l’ouest, chaque foyer a en moyenne 2 à 3 bénéficiaires.

Sur la métropole, chaque foyer a en moyenne 1 à 2 bénéficiaires.

 

On retrouve deux typologies de bénéficiaires :

  • Des associations accueillant des personnes plutôt seules
  • Des associations avec des familles monoparentales ou familles biparentales. (On note une proportion importante de familles monoparentales avec un à 2 enfants)

 

La Grande Collecte

Le dernier week-end de novembre, à l’occasion de la grande Collecte Nationale, les Banques Alimentaires font appel à la générosité du grand public.

Le rendez-vous solidaire des Banques Alimentaires durant lequel plus de 130.000 bénévoles, mobilisés le temps d’un week-end, collectent des denrées alimentaires dans plus de 9.000 points de collecte à travers toute la France. Magasins, écoles, mairies, entreprises, tous sont mobilisés au profit de l’association.

Au niveau régional, après quelques doutes à la fin de notre week-end de collecte, il s’est avéré que en ajoutant les dons récoltés les semaines suivantes et en particulier des dons de magasins, nous avons finalement avec 278 t dépassé le niveau record de 2018.

Pour participer à ce formidable élan de générosité, n'hésitez pas à nous rejoindre. Pour cela, nous contacter par téléphone 04 73 25 17 17 ou via les réseaux sociaux.

Vous pouvez aussi cliquer sur AIDEZ-NOUS en haut de la page.

Image principale
Thumbnail